Accueil Energie Eolien

Eolien : les arguments en présence

L’énergie éolienne est pour certains une énergie renouvelable prometteuse et compétitive, et suscite chez d'autres des réactions hostiles lors des projets d'implantation. Nous dressons ici la liste des principaux arguments en présence, avec des renvois aux pages traitant de ces thèmes.

 

(La colonne « faire le point » renvoie à des pages dans ce site. Elles seront disponibles au fur et à mesure de leur publication. Dès à présent, ce tableau permet de faire le résumé des arguments en présence, et une rubrique « références » permet d’aller plus loin grâce à une bibliographie)

 

Thèmes

Pour

Contre

Faire le point

Énergie renouvelable

- L’éolien utilise un source d’énergie qui se renouvelle indéfiniment

- L’intermittence de l’éolien nécessite la mise en place de réserves fonctionnant aux énergies fossiles

- Le potentiel de l’éolien est faible

- Intégration au réseau de l’éolien : mythe et réalité

- Le potentiel de substitution de l’énergie éolienne

 

Potentiel

- La France possède un gisement éolien important

- L’éolien ne pourra jamais fournir une part substantielle de notre énergie

- Le potentiel de substitution de l’éolien

Coût

- L’éolien est rentable et le sera de plus en plus

- Le nucléaire est beaucoup moins cher que l’éolien pour une capacité indéfinie.

- Les coûts des différentes sources d’énergie électrique.

Production

- La production des éoliennes, bien que variable, est prévisible de manière assez précise

- La production des éoliennes est intermittente, et la moitié du temps, elles ne tournent pas

Intégration au réseau de l’éolien : mythe et réalité

le potentiel de substitution de l’éolien

Emploi

- Dans les pays où la filière est soutenue depuis longtemps par les pouvoirs publics, une filière industrielle génératrice d’emploi et d’exportations s’est créée

- L’implantation des éoliennes procure très peu d’emploi. Quant aux éoliennes, elles ne sont pas fabriquées en France

- L’éolien et l’emploi. L’avenir d’une filière industrielle

Écosystèmes

- L’impact sur les oiseaux est faible, et les implantations sont choisies avec précaution.

- La faune s’adapte bien à la présence d’éoliennes

- L’impact lors de la phase de chantier peut être maîtrisé

- Les éoliennes sont des hachoirs à oiseaux, font fuir le gibier, et font tourner le lait des vaches

L’implantation des éoliennes et leur impact sur l’écosystème

Pollution

- Selon les études des responsables des réseaux, l’éolien permet de réduire les émissions de GES

- Les éoliennes ne réduisent pas la pollution, au contraire.

- Éolien : potentiel de réduction des émissions de GES

Bruit

- Les éoliennes ne font pas plus de bruit que le vent ambiant

- Les règles empêchent les implantations trop près des habitations

- Les éoliennes occasionnent une gêne sonore permanente pour le voisinage

L’acceptabilité des éoliennes : bruit, paysage, impact visuel

Esthétique, impact visuel

 

- Les éoliennes provoquent une nuisance visuelle due à l’effet stroboscopique et défigurent les paysages

L’acceptabilité des éoliennes : bruit, paysage, impact visuel

Nucléaire

 

- L’éolien ne permet par de faire diminuer le recours au nucléaire. Par contre il rend cette énergie plus chère en réduisant le taux d’utilisation des centrales

L’éolien et le nucléaire : l’intégration au réseau de deux énergies non flexibles.

Implantation

- Les éoliennes terrestres sont les plus rentables aujourd’hui.

- L’éolien off-shore est prometteur, mais reste encore cher

- Il faut mettre les éoliennes en mer ou dans les zones industrielles, pas dans les campagnes !

- la complémentarité des différentes sources d’énergie

Immobilier

- Plusieurs études ont montré que l’immobilier n’est pas dévalué. C’est parfois même le contraire

- L’implantation des éoliennes fait chuter la valeur des biens immobiliers

L’implantation des éoliennes et l’impact sur la vie locale

 
Annexe (pour faciliter les comparaisons)

Facteur de charge de l'énergie éolienne : c'est le rapport entre l'énergie réellement produite et l'énergie qui aurait été produite si le parc éolien avait fonctionné à sa puissance nominale pendant une période donnée. En France, le facteur de charge est d'environ 22 % si l'on se réfère à la période 2008-2009 (réf 1). Donc un parc de 46 GW (scénario Ademe 2030), fonctionnant toute l'année à sa pleine puissance produirait 402 TWh. Avec un facteur de charge de 22%, il produira 89 TWh dans l'année, soit 16% de la production 2010, ou 21% de la production en 2030, en tenant compte d'une meilleure disponibilité de l'éolien du fait du développement de l'offshore et d'une baisse de la consomation électrique (550 TWh 2010, 440 TWh en 2030).

Par comparaison, le facteur de charge des énergies de stock comme le nucléaire ou le thermique (en base) est de l'ordre de 75 à 80%. Ainsi la capacité réelle de production d'un parc éolien est le tiers d'un parc thermique de même puissance. Cela peut paraitre peu pour le profane, mais la notion de puissance installée est en réalité une convention. La chose est connue des professionnels ; de plus, la production éolienne est stable d'une année sur l'autre.

Conversion puissance éolienne installée GW → production annuelle TWh (facteur charge 22%) : GW x 1,9 → TWh

 

 Références :


rssfeed
Favoriten Facebook Twitter blogger google
 

Ajouter un Commentaire


Depuis quelque temps l'envoi de spams, malgré le captcha, nous a obligé à pratiquer un filtrage a priori.
Les utilisateurs doivent envoyer un mail valide.
Les procès d'intention, le dénigrement, quel que soit l'objet visé,
les allégations sans faits précis, ne sont pas acceptés.
L'objectif des commentaires est d'apporter des arguments en relation avec le sujet de l'article.
Pour éviter le captcha, vous pouvez vous enregistrer.
Pour pouvoir publier instantanément, vous devez être validé.




Code de sécurité
Rafraîchir