Accueil Climat Climatosceptiques Objection : Les températures ont perdu en 2008 tout ce qu'elles avaient gagné en un siècle

Objection : Les températures ont perdu en 2008 tout ce qu'elles avaient gagné en un siècle

Réponse : on a pu constater au mois de janvier 2008 une baisse de 0,57 °C par rapport au mois de janvier précédant selon les mesures du Hadley Center. C'est pourquoi certains ont dit que le climat avait perdu en un an ce qu'il avait gagné en un siècle (les températures ont augmenté de 0,75 °C depuis un siècle).

Cependant cet argument est trompeur à plus d'un titre. Il ne faut pas confondre météo et climat : les variations d'une année sur l'autre pour un mois donné connaissent fréquemment des écarts importants. Depuis le mois de janvier 2008 d'ailleurs, les températures ont nettement remonté, bien que février 2012 fut relativement froid.

L'argument repose également sur une double erreur de chiffres. Janvier 2007 était un mois relativement chaud donc une baisse de 0,6 °C par rapport à ce mois ne signifie pas une baisse de 0,6 °C par rapport à la moyenne actuelle des températures ! Par ailleurs le Hadley Center prend pour référence la période 1961-1990, dont la température était supérieure de 0,25 °C à la température du siècle dernier. On est donc très loin d'un retour aux valeurs du siècle dernier, même pour le seul mois de janvier 2008. On peut le voir aisément sur les graphiques 1 et 2.

Cet argument émane de personnes qui savent manifestement utiliser les données mensuelles de température, qui ont sû aller les chercher et les transformer en graphique... Celles-ci sont donc informées et doivent avoir de bonnes connaissances de la réalité climatique. Il s'agit donc d'un exemple de désinformation à laquelle se livrent les agences ou les fondations subventionnées outre-Atlantique par certaines entreprises liées aux énergies fossiles. Aucun scientifique de bonne foi ne peut faire une telle erreur d'analyse.

temperatures-depuis-1950-janvier-2008Graphique 1 : Les moyennes mensuelles varient fortement, de même que les moyennes annuelles. Cela s’explique par la variabilité à court terme de la météo ainsi que par diverses influences à court terme. Pour faire apparaître la tendance à long terme due aux émissions de GES, il faut prendre en compte au moins la moyenne des vingt dernières années

 

temperatures-globales-depuis-1850Graphique 2 : On voit que le mois de janvier 2008 (+0,05) est particulièrement frais mais qu’il est très loin d’effacer le réchauffement depuis un siècle… surtout si on compare ce minimum aux minimas qui se sont produits en janvier 1893 (-1,0), en mars 1917 (-0,87) ou en février 1928 (-0,72). Les miminas mensuels, les maxima mensuels ainsi que la moyenne sont tous en augmentation depuis 1910.

 
 

rssfeed
Favoriten Facebook Twitter blogger google
 

Ajouter un Commentaire


Depuis quelque temps l'envoi de spams, malgré le captcha, nous a obligé à pratiquer un filtrage a priori.
Les utilisateurs doivent envoyer un mail valide.
Les procès d'intention, le dénigrement, quel que soit l'objet visé,
les allégations sans faits précis, ne sont pas acceptés.
L'objectif des commentaires est d'apporter des arguments en relation avec le sujet de l'article.
Pour éviter le captcha, vous pouvez vous enregistrer.
Pour pouvoir publier instantanément, vous devez être validé.




Code de sécurité
Rafraîchir